Yopougon : Les embouteillages et arrêt de travaux de bitumage compliquent les accès à la zone industrielle

Les usagers de la zone industrielle de Yopougon vivent un véritable calvaire, ces derniers jours à cause des embouteillages qui se forment à la principale voie d’accès.

Des opérateurs économiques membres de la chambre de commerce et d’industrie libanaise (CCILCI)  se sont rendus sur les lieux pour faire le constat.

Sur le terrain effectivement la situation est alarmante, les embouteillages débutent depuis  l’autoroute du nord et prennent fin aux feux tricolores  de de la zone industrielle. Il faut entre 30mn et 1 h du temps pour parcourir ce trajet de moins d’1 km.

Autrefois, certains véhicules passaient par une autre entrée située au niveau de la société Eurolait et cela permettait de désengorger l’entrée principale mais cette voie a été fermée pour cause de travaux.  

Tous les véhicules passent désormais par une seule voie créant ainsi un goulot d’étranglement avec tous les désagréments que cela implique.
«  Nous perdons énormément du temps dans les embouteillages ce qui  conduit forcement à une perte d’argent »  affirme M. Tarik Mohamed directeur d’une société de cosmétique
« Le cauchemar commence à partir de 7 h . Pour nous qui faisons plusieurs livraisons par jour, c’est vraiment difficile parce que nous n’arrivons plus à respecter les délais de livraison. Je crois que les feux tricolores amplifient les embouteillages» se plaint, cet autre livreur.

Le directeur général  adjoint de la CCILCI M. Charif Kojok qui a conduit la mission sur place a constaté la situation et « déploré les désagréments que subissent les industriels et qui étouffent le poumon de l’économie ivoirienne ».
« La CCILCI, insiste régulièrement auprès des autorités  pour que les problèmes de circulation et de voiries soient un mauvais souvenir. Nous avons récemment rencontré le ministre de l’industrie pour en parler » a-t-il rassuré.

Pour l’heure les yeux sont rivés vers l’entreprise chargé de réhabiliter la deuxième entrée qui désengorgera certainement la voie d’accès principale.
 
D. T.

Source : Abidjan.net

Partagez cet article